Le réseau de commerçants solidaires

Paragraphe

Le Carillon, programme historique de la Cloche, est né d’une question simple : comment puis-je aider les personnes à la rue que je croise tous les jours ? Il existe déjà beaucoup d’acteurs qui tâchent de répondre aux besoins de “première nécessité” : se nourrir, se loger, être en bonne santé … mais finalement peu d’initiatives existent pour recréer du lien et redonner confiance.

La solidarité locale pour aller vers une société plus inclusive

Agir, aider les autres, être solidaire … tout cela peut se faire en bas de chez soi. La solidarité locale, à l’échelle d’un quartier, permet d’avoir un impact concret, rapide et réel. 

Un commerçant signale sa solidarité par un label sur sa vitrine ; la personne dans le besoin se sait la bienvenue dans ce commerce ; il y a cet échange de service qui facilite la vie et surtout, il y a cet échange humain qui valorise aussi bien le commerçant que la personne en situation de précarité. 

Un citoyen peut également décider de consommer solidaire en pré-payant des produits en attente, à l’image du concept du “café suspendu”. 

Ces actions du quotidien changent la donne et participent à changer le regard sur les personnes qui vivent à la rue, et finalement, à rendre la société plus inclusive.

Des besoins de base, prétextes au lien social

Chaque commerçant du réseau du Carillon est identifié par un label. Sous ce label, on retrouve des pictogrammes qui représentent les services mis à disposition : recharger son téléphone, boire un verre d’eau, accéder aux toilettes, bénéficier du Wifi, imprimer ou photocopier des papiers administratifs, réchauffer un plat au micro-ondes, garder des affaires etc. 

Ces services changent le quotidien des personnes à la rue et leur donnent le courage de continuer à avancer et essayer de sortir de la précarité. Parce que, finalement, ce qui a le plus d’impact dans ce mécanisme, c’est la relation de confiance qui se crée entre les commerçants, les personnes à la rue et les habitants. 

Un dispositif d'entraide horizontal

Le Carillon est un programme qui met en relation des personnes qui ne savaient plus ou avaient du mal à se parler. C’est un dispositif qui valorise l'entraide et la rend possible, facile et agréable. On sort du concept du “bénéficiaire” où une personne dans le besoin doit demander de l’aide. Avec le Carillon, la solidarité n’est pas que l’affaire de l’aidant, mais bel et bien un modèle de société qui se construit avec tous.

Livret et bons Carillon
femme tenant un magasin de vêtements
Commerçant donne un café à un sans abri
Label et pictogrammes Carillon

Agir avec le Carillon

forme bleu

Offrir les services

Découvrir
forme bleu

Offrir les produits en attente

découvrir
forme bleu

Devenir bénévole

découvrir

Nos partenaires

La petite histoire derrière les pictogrammes

Le Carillon et son modèle ont été inspirés par l’histoire des “Trimardeurs”, vagabonds, en particulier ouvriers, allant de ville en ville pour chercher du travail au 19ème et 20ème siècles. 

Quand ils ne se parlaient pas de vive voix, ils laissaient des symboles dessinés à la craie ou au charbon. Ce système de symboles avait pour but d'informer ou d'avertir les autres (sur les endroits pour attraper un train, pour dormir, trouver un repas chaud, un accueil bienveillant, etc.). Cette langue, appelée en France "langue des trimardeurs", est un ensemble de signes qu'on trouve encore parfois gravés dans la pierre des immeubles des villes. Ces symboles ont inspiré Le Carillon et les pictogrammes remplacent aujourd’hui ces symboles que seuls les trimardeurs savaient lire.