La Cloche
Publié le

Retour sur un confinement à La Cloche

Le confinement vient à peine de s’achever et depuis quelques semaines déjà, partout, nous entendons parler de “l’après”...

 

L’après confinement : de quoi sera-t-il fait ? Allons-nous retourner vers le même “avant” ? Allons-nous laisser les inégalités se creuser encore plus suite à cette crise ? Oublier de nouveau ceux qui, pendant quelques semaines, ont été sous le feu des projecteurs : les soignants, les commerçants et les personnes sans domicile ? 

Ou, au contraire, serait-il temps de changer de paradigme ? De profiter d’un tel événement pour tous adapter nos actions, notre manière de consommer et d’interagir avec les autres ?

A la Cloche, cette crise nous aura apportée ! Elle nous aura appris à nous adapter rapidement, à repenser nos manières de créer du lien social, à inventer de nouveaux canaux pour sensibiliser le grand public et à repenser notre façon de changer les regards.

Avant de parler de “l’après”, que nous sommes en train de préparer comme la plupart d’entre vous, nous voulons déjà vous parler du “pendant” COVID-19 : rétrospective sur nos actions et notre impact pendant ces deux mois de confinement !

 

Les radios de La Cloche en préparation pendant le COVID

 

Accéder à des services de 1ères nécessités :

 

Nous en parlions juste avant, les commerçants sont en 1ère ligne de cette crise, et nombreux sont ceux qui ont dû fermer leurs portes et ne les ré-ouvriront pas de sitôt… 

Évidemment, les commerçants du Carillon n’ont pas été épargnés par cette crise sanitaire mais c’est tout de même plus d’une centaine de commerçants du réseau qui ont continué d’agir pour aider les personnes sans domicile ! 

Alors que la plupart des points d’eau et des services publics sanitaires des grandes villes ont fermé, ces commerçants n’ont pas baissés les bras et ont permis aux plus démunis d’accéder à plus de 700 services de 1ères nécessités chaque jour : se laver les mains, boire un verre d’eau, recharger son portable, utiliser des toilettes, obtenir un plat chaud etc. 

👉 Les commerçants du Carillon ouverts dans votre ville 

Soulignons donc la bravoure et l’engagement de ces commerçants malgré une situation délicate ! 👏

 


A cause des risques sanitaires, nombreuses ont été les associations qui n’ont pas pu continuer leurs actions auprès des personnes sans-abri. Accueils de jour fermés, distributions alimentaires annulées… Il est devenu très difficile pour les personnes à la rue de trouver de quoi se nourrir.

Une initiative solidaire venant directement d’Italie nous a donc semblée valoir le détour : les paniers suspendus ! Des paniers de produits alimentaires & hygiéniques installés en ville fonctionnant simplement sur le principe de : “celui qui peut, dépose, celui qui ne peut pas prend”.

Relayée dans un 1er temps par la Cloche Sud, l’initiative s’est rapidement propagée dans d’autres villes grâce à la motivation de quelques citoyens engagés.

Un panier suspendu pendant le confinement

Aujourd’hui, on compte :

👉 Environ 20 paniers suspendus installés à Marseille
👉 Une dizaine à Nantes
👉 Et quelques-uns à Paris et Lyon


Vous avez envie d’en savoir plus sur cette initiative et pourquoi pas mettre en place votre 1er panier suspendu 👉 Les paniers suspendus en vidéo

 


Maintenir le lien social :

 

Nous en avons tous conscience, nos liens sociaux ont été mis à mal pendant ce confinement mais qu’en est-il pour les personnes les plus exclues ? 

Avec toutes nos activités annulées, tous nos événements reportés et l’impossibilité de se voir en physique, nous avons dû nous adapter pour maintenir le lien social !

Au téléphone, par sms, messenger ou whatsapp nous discutons et informons en continu les personnes avec et sans-abri du réseau sur l'évolution de la situation dans leur ville.

Au total, c’est environ 400 personnes que nous avons appelées pour prendre des nouvelles et les soutenir moralement, soit plus de 150 appels par semaine passés par les équipes de la Cloche ! 💪

 

 

Donner la parole aux personnes sans-abri :

 

A travers ces échanges réguliers, les personnes sans domicile appelées nous ont partagé leur vécu pendant cette crise. Nous avons voulu mettre en lumière leur parole via un nouveau format : les récits de confinement !

Retrouvez ici les 10 récits de bénévoles sans domicile à Nantes, Bordeaux, Paris, Lyon & Toulouse 👉  Récits de confinement - la Cloche

 

Personne avec domicile parlant à la radio de la Cloche


A l'heure du confinement, les équipes de bénévoles avec et sans domicile de La Cloche souhaitaient continuer à faire vivre les Radios de la Cloche.

14 podcasts & émissions ont été enregistrés depuis le 17 mars :

👉 A Marseille, 2 émissions de radio : Voix Croisées Confinées

👉 A Paris, 10 podcasts confinés : Journal De Hors

👉 A Bordeaux, 2 podcasts téléphonés : Journal Téléphoné

 

Former et sensibiliser le grand public :

La grande nouveauté du confinement, à la Cloche, c’est la formation du grand public et de nos bénévoles à distance !

En partenariat avec MakeSense, nous avons construit le programme Ré-action pour vous permettre de vous engager, depuis chez vous, pour aider les personnes fragilisées par cette crise. 

Avec plus de 200 personnes mobilisées, Ré-action ça donne ça :

l'impact du programme Ré-action pendant le confinement

 

Et parce que la solidarité ne s’arrête pas avec le déconfinement, le programme continu !

👉 M’inscrire pour soutenir les personnes sans domicile 

 


Pendant le confinement, les équipes de la Cloche se sont également mobilisées pour intervenir en live devant plus de 400 citoyens curieux et pour proposer 7 formations en ligne à nos bénévoles.

Envie de ré-écouter nos interventions à en ligne ?

👉 La Base part en Live (1h36m00s) avec Pauline Deluca, coordinatrice à la Cloche Île-de-France

👉 La Base part en Live (52m10s) avec Goli Moussavi, co-directrice de la Cloche Île-de-France


Enfin, la sensibilisation passe aussi par l’information ! Et pendant le confinement, c’est environ 18 000 citoyens qui se sont renseignés via notre nouveau site

👉 Site La Cloche pour ceux qui l’auraient loupé !

 


Aujourd’hui, la question est donc : que voulons-nous retenir du confinement ? Uniquement les difficultés de chacun, le manque de lien social et l’isolement ? Ou aussi toutes les initiatives qui ont vu le jour pendant cette période & l’élan de solidarité des citoyens qui s’est développé pour soutenir soignants, petits commerçants, agriculteurs locaux et  personnes sans domicile ? 💪

 

Soutenir nos actions

 

Sur le même sujet :

 

👉 COVID-19 : Portraits de ceux qui s'engagent

👉 L’impact social du Carillon

 

Partager cet article :

FacebookTwitterLinkedin