La Cloche
Publié le

PORTRAIT D'UN SONNEUR : NASSER

La Cloche, c’est quoi ? Qu'est-ce que ça apporte ? Pourquoi faire du bénévolat, pourquoi s'engager ? Découvrez notre association à travers le regard de nos ambassadeurs, qui ont été interviewés dans nos huit antennes régionales.

Dans cet article, nous vous présentons un extrait de l'interview originale de Nasser, bénévole à La Cloche Auvergne-Rhône-Alpes.

Jardin partagé
Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Nasser. Je ne me considère pas bénévole mais « fédérateur sans étiquette » : je fais le lien entre différents acteurs, associations et initiatives sociales. Je parle de ce que fait l’asso et des différents évènements aux personnes sans domicile, sans non plus faire de pub.

J’aspire à être en accord avec des initiatives dans lesquelles ensemble nous sommes, une résonance d’humanité, une impulsion de rencontres. Dans un réseau physique et coopératif, un cercle engageant et expansif, un ponton citoyen et réceptif. Qui suscite et façonne des liens sociaux. De croisements hors des sentiers battus, de porteurs d'histoires, de témoignages bardés sous harnais de vies, un laboratoire vecteur d'idées émergentes, de pensées divergentes.

Comment as tu découvert La Cloche ?

La première fois que j’en ai entendu parlé c’était dans le Journal « Le Progrès » où il y avait un article sur les commerçants solidaires de la Presqu'île. Puis Anciela a relayé les infos, et j’ai enfin rencontré officiellement l’équipe à la Maison de Rodolphe.

Quels types d’actions as tu réalisé avec La Cloche ?

J’ai participé à un atelier Clochettes : « oeuvredestructothérapie virale collective de cagettes, au potager des Halles du Faubourg ». Il s’agissait de démonter des cagettes pour construire un bac à plantations et une serre pour que les plantes résistent à l’hiver aux Halles du Faubourg. J’ai également participé à des événements, des sorties théâtre, etc.

En quoi participer aux activités de La Cloche est important pour toi ?

En tant qu’alchimiste épicurien, la Cloche attire mon regard comme un cabinet de curiosités ouvert sur l’interaction sociale.

Est ce que tu conseillerais à une personne sans domicile de fréquenter l’association La Cloche? Si oui, pourquoi ?

Oui, et pas qu’aux sans domicile, également aux personnes en situation de précarité ou d’isolement. La Cloche propose plusieurs « solutions / propositions » adaptées en fonction du contexte et des besoins de la personne, et fait tout pour qu’il / elle se sente accueilli, à l’aise. Participer à ces actions peut leur servir de levier, de tremplin pour sortir d’un environnement d’exclusion / de fracture sociale dont elle est victime, se réapproprier petit à petit un regard et un jugement propre, puis (re)devenir progressivement acteur dans la société et (re)trouver sa place en tant que personne et citoyen.

Décris ton expérience à la cloche en une phrase / un mot :

Ô Âmes, Citoyennes, Résonances de La Cloche

Est ce tu as quelque chose à ajouter à propos de ton expérience au sein de la Cloche ?

Je me risque...

En Sherpa, d'un canevas d'humanisme.

Je m'élance...

En Gondolier, d’une esquisse d'altruiste.

Je me hasarde...

En Vagabond, d'une ébauche épicurienne.

Bref, envie d'être là,

d'être présent que ce soit dans les liens sociaux,

comme l'économie, l'écologie

pour un développement durable,

tout simplement.

 

---------- La série des portraits des sonneurs, c'est le résultat d'une enquête qualitative menée par La Cloche auprès de ses ambassadeurs sans-domicile, afin d'évaluer l'impact des actions de l'association dans les domaines du faire-ensemble, du changement de regard et du lien social.

Partager cet article :

FacebookTwitterLinkedin